Projet de réaménagement des terrasses

Le projet de réaménagement de quelques terrasses situées en face le village a été étudié par le Parc Naturel Régionale des Grands Causses. Le Parc a constitué un dossier technique et financier qui a permis l’obtention d’aide financière de l’Europe dans le cadre du FEDER, fonds européen de développement régional.

A l’origine du projet, plusieurs points ont joué en faveur de ce projet:
– une co-visibilité entre le village et les terrasses
– leur bon état de conservation
– la qualité et la technicité de construction des murs
– l’intérêt historique et patrimonial

En effet ces terrasses étaient autrefois entièrement cultivées. Dans ce paysage abrupt, les pentes escarpées des abords du village étaient aménagées en terrasse cultivables. Il faut alors imaginer nos campagnes beaucoup plus peuplées qu’à l’heure actuelle. Une population essentiellement rurale dépendante des produits de la terre qui s’affairait dans les travers avec des outils parfois très sommaires, sarclant, remontant la terre avec des seaux, construisant des murs pour aplanir les parcelles,….

Quand le cadastre napoléonien fut crée au XVIIème siècle, les vignes occupaient 36ha sur la commune. Le vin était alors le principal revenu de la commune avant l’épisode destructif du phylloxera. Les vignes furent alors quasiment détruites mais, dans les années 1880, des efforts et des moyens incitent à nouveau la plantation de la vigne. En 1910, la vigne occupera 60ha.

Il est dit également que dans la vallée du Lumensonesque, on trouvait beaucoup de pommiers et quelques pêchers de vigne. Les amandiers prospéraient sur les terrasses des deux versants. Des noyers du Gravos, dans le village, étaient une ressource non négligeable.

Certains se souviennent, quarante ans en arrière, avoir vu encore quelques vignes cultivées, comme quoi ce n’est pas si lointain!
Le projet de réaménagement ci-joint concerne plusieurs parcelles en vis-à-vis avec le village. Le programme avance avec certaines opérations déjà validées :
– Aménagement de l’accès √
– Faire un inventaire des plantes endémiques
– Débroussailler √
– Réparer les murs – formations construction pierres sèches : octobre 2020 ; prochain stage semaine du 17 mai 2021 √
– Plantation vignes et amandier (porte greffe) √
– Pérenniser le projet; conserver et animer ce lieu

Plus d'informations